Activities 2015 (suite) and 2016

Salon des créateurs et balade gourmande 2016

Pendant le festival des épouvantails qui couvrait la période de mi-octobre à fin octobre 2016 ont quand même eu lieu, le salon des créateurs piloté par les parents de l'Ecole Ste Anne ainsi que la balade gourmande sous l'égide du comité de jumelage !

Autant le salon qui se déroulait à l'abri, autant la météo a été vraiment ingrate à l'endroit de nos randonneurs : ils ont du supporter pluie et vent froids !

Merci à eux pour leur courage et témérité !

L'après-midi cela s'est un peu amélioré et à permis aux enfants de faire un petit tour en poney !

Salon des créateurs et balade gourmande 2016

Festival des Epouvantails du 15 au 31 octobre 2016

Épouvantails. Ils ont leur festival

 Publié le 10 octobre 2016

PhototbomairieReunionmairie1

 

Françoise Letellier (deuxième à droite) s'est inspirée de ce qu'elle a connu en Irlande.Un temps de conception, puis un temps d'exposition en ville : le festival d'épouvantails se déroulera du 15 au 31 octobre. Il est organisé par le comité de jumelage Le Guilvinec-Schull (Irlande).

 

Sur les giratoires et rue de la Marine

Epouvantails 1


Les créations seront à déposer chez Françoise Letellier avant le 14 octobre à midi. Elles seront installées rue de la Marine et sur les ronds-points des services techniques et d'entrée de la commune en venant de Penmarc'h par le littoral. « Difficile de chiffrer le nombre d'épouvantails dont nous disposerons », souriait la présidente du comité de jumelage, vendredi, au cours de la dernière réunion de préparation qui s'est tenue à la mairie. Outre Françoise Letellier, le maire, des commerçants, artisans et particuliers se sont réunis pour finaliser cette idée originale. Les organisateurs de ce premier festival peuvent d'ores et déjà compter sur les quatre épouvantails réalisés par l'école Jean-Le Brun, dans le cadre des Tap avec le Malamok. Il y aura aussi les deux réalisés avant l'heure par une maman et sa fille et les 30 miniatures offertes par une Irlandaise, afin de doter les vitrines guilvinistes.

 

Goûter pour les enfants


Un goûter pour les enfants aura lieu place d'Estienne-d'Orves samedi à 17 h, immédiatement suivi d'un défilé aux lampions. « Les participants peuvent venir déguisés sur le thème d'Halloween », invitent les organisateurs. En parallèle, Haliotika hisse les couleurs noir et orange durant toutes les vacances scolaires. 

Contact 
Françoise Letellier 4, chemin des Dames Tél. 06.78.42.37.71, mél. francoise01@gmail.com.


© Le Télégramme

 

GV-Schull. Un festival d'épouvantails annoncé

 Publié le 01 juillet 2016

14231311 10208287192512386 3467862834634862007 o

Du poétique au terrifique : toutes les idées sont riches et donneront un peu de couleurs pour la fin octobre.Lundi, à l'initiative de Françoise Letellier, présidente du comité de jumelage noué entre Le Guilvinec et Schull (Irlande), une proposition d'animation originale a été soumise à la municipalité, l'office de tourisme mais aussi les commerçants et établissements scolaires. En jeu, le lancement d'un festival d'épouvantails pour Halloween, en écho à celui qui se déroule à Schull et fédère toute la population du petit port irlandais.

 

Du 15 au 31 octobre

 

14264812 10208287171351857 2516290924561336426 n

 

        P1050684 reduit50percent2r

            

 

 

         

Après un petit rappel historique de cette fête irlandaise, Françoise Letellier a fort bien « vendu » l'idée et espère l'adhésion de la population guilviniste de tous âges. L'objectif est d'émailler les rues, places, commerces, écoles de ces personnages poétiques et toujours étranges. Elle espère aussi que les vitrines se pareront en conséquence « au goût de chacun ». De jolies réalisations sont à découvrir aux Jardins Birinik.

Pratique  : Des prix seront distribués aux enfants invités aussi à se déguiser. Pour la logistique, il est souhaitable de prendre contact au 06.78.42.37.71 ou françoise01@gmail.com.


© Le Télégramme

 

 

Activités périscolaires. Un labo de découvertes à l'école​


Les enfants de l ecole jean le brun n ont plus qu un 3121672

Les enfants de l'école Jean-Le Brun n'ont plus qu'un épouvantail à réaliser pour être fin prêts, dès le 15 octobre, pour le festival porté par le comité de jumelage Guilvinec-Schull.

L'école Jean-Le Brun a embrayé sur la proposition faite par le comité de jumelage Guilvinec-Schull (Irlande). Tout le monde s'est réjoui de participer au festival des épouvantails, organisé du 15 au 31 octobre. Pour ce faire, ils travaillent avec ardeur lors des temps d'activités périscolaires (Tap) avec le Malamok qui coordonne l'aventure créative. Pour l'heure, trois effigies ont été réalisées, une quatrième est en cours d'élaboration. Les créations orneront les rues de la commune avec d'autres qui sont en cours de création chez les particuliers et associations. Tous les élèves de l'école ont rejoint les ateliers proposés les mardis et vendredis, de 15 h 30 à 16 h 30. Outre l'atelier spécifique des épouvantails liés à Halloween, ce sont des oeuvres picturales qui naissent avec Karine Le Cléac'h et Léa Felici afin d'orner les locaux de la garderie. Une place est réservée au sport et aux jeux collectifs le vendredi avant que la musique s'invite ou encore le théâtre ou les arts plastiques via modelage et céramique.


© Le Télégramme

 

Épouvantails. Un vrai festival dans la rue

Tbofltsuccesfestival

Françoise Letellier, présidente du jumelage Guilvinec-Schull, est la responsable de ce joyeux délire.Dès vendredi soir, les passants ont rencontré et admiré les épouvantails installés rue de la Marine, fruits d'un travail un brin délirant et sollicités par le comité de jumelage Guilvinec-Schull pour Halloween. La population a répondu à l'appel lancé par la présidente, Françoise Letellier, qui n'en espérait sans doute pas autant avec le débarquement de soixante-douze grands modèles guilvinistes faits main et vingt-deux petits offerts par Schull pour orner les magasins.

 

Succès d'une créativité facétieuse


Cette jolie idée colorée est née de son application à Schull, en Irlande, qui célèbre Halloween de cette façon. Appel lancé, écoles, collèges, particuliers (grands et petits) et commerçants sont tombés sous le charme et cela a donné un résultat au-delà même de l'attente. Il a fallu accueillir les oeuvres qui ont été stockées par les services techniques municipaux qui eux-mêmes ont installé les épouvantails, à peine arrivés, vendredi. « Jamais on avait vu autant de monde rue de la Marine. Chacun des contributeurs cherchant son oeuvre... », a commenté Françoise Letellier, ravie.

 

Et goûter d'enfer...


Le goûter offert aux participants et passants, place Estienne-d'Orves, a été aussi facétieux que fameux avec des créations de gourmandises aussi improbables que réalistes, toutes délicieuses, réalisées par les membres du comité de jumelage, le tout arrosé de « bave de crapaud ». Un vrai succès et de quoi se sustenter avant le défilé aux lampions dont les bougies n'ont pu être allumées en raison du vent et du grand jour ensoleillé samedi soir. Plus que réussi, le rendez-vous est déjà pris pour l'an prochain. 

Pratique : Les épouvantails sont à découvrir jusqu'au 31 octobre, en toute liberté.


© Le Télégramme

General meeting 2016

Le jumelage irlandais engrange les adhérents

 

                                                      Ofag2016                                                                        

 Des membres du comité de jumelage avec l'Irlande, à Kergoz, le 20 septembre. 

 

Ayant pour but de faire connaître l'Irlande, l'association du jumelage irlandais organise de nombreuses manifestations pour faire vivre les coutumes irlandaises dans la commune, comme la fête de la Saint-Patrick. Ce jumelage, proposant aussi des cours d'anglais, reconduit sa balade gourmande dimanche 23 octobre, invitant à la dégustation de spécialités irlandaises. Il est aussi à l'initiative d'un festival des épouvantails, qui se tiendra pour la première fois, du 15 au 31 octobre.

L'assemblée générale a réuni 25 personnes, au manoir de Kergoz, mardi 20 septembre. L'association a réalisé deux échanges avec Schull en 2016. Avec 75 adhérents, le comité de jumelage a presque doublé ses effectifs depuis 2015. Avec, en prime, des comptes sains.

Second travel adults to Schull 2016

Des Guilvinistes enchantés par leur séjour irlandais

                                                                                    Les Guilvinistes à Schull, ville jumelle du Guilvinec. 


Ofadultesschull9au17 9 16

Après le séjour des enfants guilvinistes en Irlande, au printemps, c'était au tour des adultes de se rendre dans notre ville jumelle de Schull. Quinze personnes ont été accueillies dans des familles irlandaises, du 9 au 17 septembre.

Elles ont découvert ce port de la région de Cork et les environs, lors de belles excursions. Les Guilvinistes ont particulièrement apprécié les soirées organisées par leurs amis irlandais, animées par la musique et les chansons de leur pays.

C'est avec regret qu'ils ont repris le ferry du retour.


Jumelage. Quinze Guilvinistes en Irlande

Ofvoyageadult

 

Le comité de jumelage Guilvinec-Schull, présidé par Françoise Letellier, est très actif et nourrit des relations riches et nombreuses avec l'Irlande.En avril dernier, des enfants de l'école Jean-Le Brun s'étaient rendus en Irlande, invités par le comité de jumelage Guilvinec-Schull. Ils avaient été reçus dans le cadre d'un échange culturel et linguistique. Vendredi 9 septembre, c'était au tour des adultes de s'y rendre. Ils étaient quinze à partir de Roscoff pour rejoindre Cork et leurs hôtes, à Schull, pour une semaine. Le comité irlandais a organisé un programme très chargé permettant de découvrir la ville et ses activités diverses, mais aussi ses environs avec de très belles excursions. La visite du centre historique de Skibereen a permis aux Guilvinistes d'appréhender le passé tragique de l'Irlande avec l'histoire de la Grande Famine (1845 à 1852). De belles soirées musicales ont complété ce joli voyage amical de partage qui s'est achevé, à regret, samedi.
© Le Télégramme

 

Une balade irlandaise !

Je vous recommande un voyage en Irlande, pas seulement pour l’immersion en anglais (d’ailleurs, la première langue obligatoire à l’école c’est le gaélique), mais surtout pour le dépaysement. Après une traversée de quatorze heures de Roscoff à Cork, la visite de la deuxième ville d’Irlande surprend par ses musiciens et chanteurs à tous les coins de rue, les éclats de rire des clients des pubs qui débordent sur les trottoirs.

De Cork à Schull, petit port jumelé avec Le Guilvinec, il a bien fallu les deux heures de route pour s’habituer à la conduite à gauche. Nos « jumeaux » nous attendaient pour un souper chaud largement arrosé de vins de Californie ou du Chili, ce qui a peut-être aidé à la convivialité immédiate des échanges en langues approximatives. Et puis chacun a suivi sa famille d’accueil.

Nos amis Irlandais avaient préparé avec notre présidente Françoise un programme de visites touristiques, culturelles, historiques, économiques :

- à Mizen Head, cette « pointe du Raz » encore plus près de l’Amérique, dont le vent n’est plus brisé par aucun obstacle, d’où l’on peut voir par temps clair le phare du Fastnet, connu de tous les navigateurs.

- à Skibbereen où l’historien Philip O ‘Regan nous a conté, comme s’il l’avait vécue enfant, l’épouvantable histoire de la grande famine de 1845 à 1848 qui décima la population irlandaise, ceux qui ne mourraient pas de faim émigrant, surtout en Amérique ; nous y avons déjeuné dans une église désaffectée, et visité une distillerie, avec dégustation de whiskey.

- à Glenilen Farm, dont les propriétaires, un couple quadragénaire, a expliqué avec fierté et modestie la réussite de leur développement, depuis la ferme paternelle jusqu’à l’atelier de produits laitiers qui emploie quarante personnes.

Les rares temps libres ont permis à chacun de choisir entre la ronde de menhirs (Drombeg Stone Circle), le Mont Gabriel ou un tour de bateau avec Julian.
Pour la journée la plus longue un bus nous a conduits à Killarney, dans le Kerry, à travers la montagne peuplée de moutons à tête noire, et la dégustation des bières de la Brasserie de Killarney était bienvenue. Certains sont revenus équipés de chemises de chez Molly Gallivan, de casquettes de Muckross House, de lainages des Iles d’Aran. Et la journée s’est achevée au Rosie’s Pub de Ballydehob où des musiciens nous ont joué des airs traditionnels jusque tard dans la nuit.

Ballydehob, nous y sommes revenus le lendemain pour une promenade guidée : les trois derniers billets pour embarquer sur le Titanic y ont été vendus et Ann Farnell fondatrice de la Ligue Féminine y est venue haranguer les foules. Nous y avons retrouvé les musiciens, chanté et dansé avec eux, dans les pubs portant les noms français des ancêtres huguenots.

A Baltimore les propriétaires du château qu’ils ont restauré, et qu’ils habitent, nous ont conté l’histoire des pirates Nord-Africains, conduits par un Hollandais « converti », qui ont capturé en 1631 au moins 109 personnes, pour les vendre comme esclaves à Alger.

Pour toutes ces visites, nos hôtes se sont rendus disponibles à tour de rôle pour nous conduire, nous accompagner, nous servir de guides et d’interprètes (sans compter notre infatigable Françoise, attentive à tous !), déjeuner avec nous dans les pubs et restaurants de Schull, et finir la journée par un diner, et en chansons. Les Irlandais, ceux de Schull en tous cas, sont d’une gentillesse, d’une chaleur, d’une simplicité désarmantes. Et tout finit en chansons, même si elles sont souvent un peu tristes. Une mention spéciale pour la petite danseuse Samantha, qui nous a régalés par ses danses traditionnelles, en tenue richement brodée. Une suggestion pour les futurs visiteurs Français : apprenons ensemble quelques chansons, de marins par exemple !

 

Merci Alex pour ce ce compte-rendu bien tourné !

Associations's forum 2016

Samedi 10 septembre, de 14 h à 18 h, journées portes ouvertes au Malamok.

Journee portes ouvertes au malamok samedi763e

Des portes ouvertes où l’on y présentera à la population et aux adhérents (1 250 cette année) ses diverses activités pour 2016-2017, activités aussi bien sportives, que de loisir ou de création.« Je me suis rendu compte, confie Cédric Boudjema, le directeur, que les gens ont une perception du Malamok comme étant un lieu culturel exclusivement ! Beaucoup ignorent qu’on propose des loisirs accessibles à tous, que nous avons des centres de jeunes, une ludothèque… Alors on réamorce une communication basée sur le centre social. La culture s’imbrique dedans, sous forme d’éducation populaire, avec des spectacles plus orientés vers le social : ça peut être de la chanson, avec des revendications dedans, des conférences, du théâtre social, des spectacles très jeune public… »Une « cafèt’d’échanges »Samedi, les animateurs salariés vont présenter le Petit Malamok, les espaces jeunes, la ludothèque… On pourra bien sûr prendre son adhésion et s’inscrire aux activités souhaitées. Une dizaine d’associations partenaires, essentiellement sportives, seront également présentes.Parmi les nouvelles activités, il y a la « cafèt’d’échanges » : « Le Malamok s’ouvre, pour rencontrer les salariés, discuter… Ça peut être échanger des informations, des savoirs… C’est gratuit, il y a un espace, du café, des biscuits… Mais c’est surtout faire venir des gens qui n’osent pas entrer dans un centre social. », explique Cédric Boudjema.Initiation informatiqueDans les nouveautés, il y a aussi le « café-livres » : des soirées lectures animées par le directeur. Et un atelier « codage-robotique », une initiation ludique à la programmation informatique, appliquée à la réalisation de jeux, à l’animation de maquettes Lego…Nouveautés toujours : de l’anglais pour les 5-9 ans, de la peinture acrylique pour adultes, de la couture. Ainsi qu’un atelier « logiciels libres » destiné à la découverte de logiciels alternatifs, pour échapper à l’univers Microsoft (et autres marchands) :« C’est expliquer comment faire, pour ceux qui ont des problèmes financiers, pour acquérir un ordinateur à très bas coût et l’équiper de logiciels gratuits… Légalement, bien sûr ! » À noter encore, un atelier théâtre enfant et adolescent avec Catherine Bertrand, et un atelier théâtre adulte avec Jacques Tresse.

Notre comité de jumelage était présent comme chaque année maintenant au forum des associations au Malamok.

Cela nous a permis de recruter de nouveaux adhérents intéressés notamment par les cours d'anglais dispensés par Corinne une de nos adhérentes d'origine anglaise.

Estivales 2016

Estivale. Un fameux numéro d'Outside Duo

 Publié le 08 août 2016

 

Publictbo

 

Vendredi soir, la place de la Petite-Sole était noire de monde. Les fourneaux sont tombés en panne face à la demande et Outside Duo a dû jouer les prolongations...Vendredi soir, le public ne s'est pas trompé et a littéralement envahi la place de la Petite-Sole qui accueille les concerts de l'été qu'offre la municipalité. En première partie, les chants de marins de la chorale Kan Atao ont été dégustés comme les soupers mitonnés par les deux associations qui portent les jumelages de la commune, l'une avec Sevrier en Savoie, l'autre avec Schull en Irlande.

30 minutes de rappel


Les bénévoles mobilisés ont été au four et au moulin pour assurer près de 700 repas avant et pendant le concert déjanté d'Outside Duo revenu dans son fief, guitare et violon déchaînés. Une excellente prestation comme toujours et le public n'a pas boudé son plaisir devant la qualité musicale, la malice et la complicité visible des deux musiciens. Il en a redemandé et n'a consenti à laisser respirer le duo qu'au terme de 30 minutes de rappel. Des musiciens ravis comme le public et les bénévoles : un beau numéro. La semaine prochaine, la programmation est du même ordre avec une seconde partie assurée par les Sonerien Du, précédés de Paul et Friends.


© Le Télégramme

Others Estivales 2016

Festivités. Fest-noz de folie avec les Du

Il fallait arriver à se faufiler dans le ruban de passionnés pour entrer dans la danse.
Il fallait arriver à se faufiler dans le ruban de passionnés pour entrer dans la danse.

C'était prévisible et cela s'est vérifié : les Sonerien Du ont secoué toute la place de la Petite-Sole qui les recevait vendredi, pour un concert et fest-noz. Place comble avec, aux avant-postes, des amateurs « pour écouter », et, en arrière-plan, des danseurs désirant de l'espace. Et c'est à coups de « popotins » qu'ils ont fait reculer les lignes. Du côté des fourneaux, seul le club de football TGV oeuvrait et ses petits plats ont eu le succès attendu. Les festoù-noz, ça creuse : pas moins de 250 kg de frites, 150 kg de moules, 80 kg de saucisses et merguez et 600 kouigns ont rempli les estomacs et, à 22 h, il ne restait plus grand-chose à se mettre sous la dent.
© Le Télégramme

 

Estivales. Un fest-noz électro réussi

 Publié le 25 août 2016

Estivales 2016 plantec

L'avant dernier numéro des Estivales, vendredi, a été à nouveau marqué par la musique bretonne. Après une ouverture jazzy appréciée, la dégustation du dîner marin, concocté par le Tennis-club et les parents d'élèves de l'école J.-Le Brun autour du thon, a séduit. Les passionnés de danses bretonnes avaient ensuite rendez-vous avec Plantec, un trio breton électrique. Du son et de l'ambiance d'aujourd'hui : les danseurs n'ont pas boudé leur plaisir. Demain, dernier fest-noz avec Goulven Ka, gratuit, place de La Poste, à 21 h.


© Le Télégramme

Estivales. La dernière mi-figue, mi-raisin

 

Ils étaient plus de trente à oeuvrer, vendredi, pour la deuxième fois, voire la troisième, toutes associations confondues, à la convivialité des Estivales, financées par la municipalité. Le rendez-vous est pris pour 2017.

Le rideau est tombé sur la dernière soirée des Estivales de la saison 2016, vendredi. Une erreur de communication sur le programme musical annoncé en deuxième partie - un fest-noz et non de la musique actuelle comme proposée vendredi soir - a déçu ou fait fuir plus d'un. En effet, les deux groupes de vendredi, Wicked qui a démarré à 20 h et Goulven Ka qui a fini sa prestation à 22 h 15, n'ont pas attiré les foules. Le départ de vacanciers ayant sans doute aussi joué. Une soirée en demi-teinte qui a un peu freiné la mobilisation des associations pour préparer l'édition 2017.

Des bénévoles au taquet

Ils etaient plus de trente a oeuvrer vendredi pour la 3066042
Six associations ont assuré, seule ou en binôme, le côté restauration et buvette qui a accompagné ces concerts de l'été en accès libre et gratuit. Le TGV, véritable pro de ces fêtes, les deux associations de jumelage, les parents d'élèves des deux écoles et GV Mettre le Son, partie prenante de la programmation, étaient aux fourneaux. Frites, accompagnées ou non de grillades ou de moules, et soupes ont trouvé preneurs. À noter tout de même que les concerts d'Outside Duo ou des Du ont fait un vrai tabac.


© Le Télégramme

QUIZZ 2016

Jumelage GV-Schull. Joli succès du quiz

                                                        Joli moment de partage lors du quiz dont nombre de questions portaient sur la Bretagne, l'Irlande et Le Guilvinec.
Joli moment de partage lors du quiz dont nombre de questions portaient sur la Bretagne, l'Irlande et Le Guilvinec.
Vendredi soir, le comité de jumelage Guilvinec-Schull (Irlande) organisait un quiz qui a remporté un joli succès, compte tenu de la concurrence du match d'ouverture France-Roumanie à la même heure. Une table de moins seulement par rapport l'année passée. Les 32 joueurs se sont répartis sur les huit tables mises à disposition et c'est dans une ambiance joyeuse que Françoise Letellier, présidente du comité, a lancé ses 45 questions, comiques quelquefois. L'équipe gagnante était composée de Réjane et Gérard Crouquet, Annick Solliec et Maryvonne Forentin avec 28 bonnes réponses. Ils ont gagné un bon d'achat dans un supermarché local. Le résultat de la tombola organisée simultanément, dotée de nombreux prix offerts par les commerçants, a provoqué le fou rire : le premier prix, une acrylique du peintre guilviniste Patrick Guellec a été gagné par... Nicole Pastor, autre peintre dont la galerie est située rue de la Marine... L'ambition du comité, outre celle de poursuivre les liens amicaux et culturels noués avec Schull, est d'aider au financement de voyages linguistiques pour les écoles.


© Le Télégramme

Séjour des enfants à Schull - avril 2016

Les jeunes Guilvinistes vont partir en Irlande

Guilvinec le 02/02/2016

Une partie des enfants participant au voyage en Irlande et leurs accompagnateurs.

Une partie des enfants participant au voyage en Irlande et leurs accompagnateurs. 

 

Françoise Letellier, présidente du jumelage Le Guilvinec-Schull, a le sourire aux lèvres. Pour la première fois depuis sa création, le comité de jumelage financera le voyage de onze jeunes Guilvinistes en Irlande, du 8 au 17 avril. Ces élèves de l'école Jean-Le-Brun seront encadrés par cinq parents, leur professeur Gérald Jehanneau et Françoise Letellier. Dans le cadre de cet échange, les enfants assisteront à des cours à l'école de Schull.

Le financement de ce voyage est réalisé, à 100 %, par le comité de jumelage, qui y consacre une enveloppe de 2 000 €. Pour la présidente du jumelage, en impliquant des jeunes et en mettant en place un échange avec sa ville jumelle irlandaise, l'association atteint son but premier.

Ouest-France

 

Les Guilvinistes ont passé une semaine en Irlande

Guilvinec - le 19/04/2016

Les enfants de l'école Jean-Le-Brun et leurs accompagnateurs, à leur arrivée à la gare maritime de Cork, en Irlande..

Les enfants de l'école Jean-Le-Brun et leurs accompagnateurs, à leur arrivée à la gare maritime de Cork, en Irlande. 

 

Une dizaine d'enfants de l'école Jean-Le-Brun vient de passer une semaine à Schull, ville irlandaise jumelle du Guilvinec. Après avoir embarqué sur le ferry à Roscoff, vendredi 8 avril, ces enfants, accompagnés de plusieurs parents, de leur professeur des écoles et de la présidente du jumelage, ont fait connaissance avec leurs familles d'accueil lors de leur arrivée, le lendemain.

Un accueil en chansons, danses et musiques d'Irlande a souhaité la bienvenue au groupe, le dimanche. Les jeunes Français ont ensuite fréquenté l'école irlandaise, toute la semaine, de 9 h 20 à 14 h pour les petits et à partir de 15 h 30 pour les grands.

Le dernier après-midi a été consacré aux jeux. Le beau temps a été de la partie toute la semaine. Les jeunes Guilvinistes se sont fait de nombreux copains irlandais, avec lesquels ils vont maintenant correspondre par Internet.

Le comité de jumelage, organisateur de ce 1er séjour d'enfants guilvinistes en Irlande, met maintenant le cap sur 2017. En ligne de mire, l'accueil de jeunes Irlandais dans notre commune.

Ouest-France

 

Jumelage irlandais. Un superbe voyage 

3 mai 2016

Cette découverte d'une semaine était gratuite pour les enfants, financée par le...

Cette découverte d'une semaine était gratuite pour les enfants, financée par le comité de jumelage Guilvinec-Schull. Lundi soir, Françoise Le Tellier (au centre) a reçu une avalanche de dessins en remerciements, admirés aussi par le maire venu saluer le retour de l'expédition. Un joli moment.

Lundi dernier, jour de rentrée, les yeux des enfants de l'école Jean-Le-Brun brillaient encore lors de leur goûter de retrouvailles. En effet, lors des vacances de Pâques, le comité de jumelage liant Le Guilvinec à Schull (Irlande) a offert un cadeau merveilleux aux petits élèves de Gérald Jehanno, institueur de l'école. Les enfants ont vécu, durant une semaine, à l'heure irlandaise, accueillis dans les familles et à l'école chez leurs camarades celtes. Une semaine de très beaux souvenirs partagée par quatre parents accompagnateurs, l'instituteur et la présidente du comité, Françoise Letellier. La délégation guilviniste avait pris le départ de Roscoff en ferry le 8 avril. Partage en famille et apprentissage du vocabulaire, chansons, danse traditionnelle, ou encore pratique de jeux comme le tir à la corde... Autant d'animations qui ont permis, de l'avis de tous, à ce séjour d'être un moment « magique ». Le goûter de lundi a également été l'occasion de procéder à une projection des films et photos réalisés par le joyeux équipage d'adultes.

© Le Télégramme

Témoignages

Commentaires de parents et suites

Après une traversée un peu mouvementée nous sommes arrivés à Cork, où nous avons découvert de superbes paysages. A Schull, nous ne nous attendions pas à un si bel accueil (photographe, remise de tee shirt...). Les familles et membre du comité nous ont accueillis les bras ouverts. L'école avait bien organisé les activités extra scolaires. Nous retenons de ce séjour une belle complicité entre irlandais et français. Des enfants qui ne voulaient plus partir. Surpris également de l'intégration des petits français dans les classes. Nos enfants se sont rendu compte de l'importance d'apprendre l'anglais. Ils se sont pris au jeu (comme les adultes) d'essayer de parler anglais et ont beaucoup progressé. En résumé, petits et grands rentrent avec plein de souvenirs plein la tête. Une très belle expérience à renouveler. Nous tenons à te remercier pour ton investissement ainsi que les différents membres de l'association d'avoir permis cet échange avec les enfants. Cordialement, Maryline et Caroline.

 

Feed-back de notre présidente :

Un groupe d'enfants, âgés de 5 à 11 ans, de l'école Jean Le Brun - accompagné de 4 parents, de leur instituteur et de la présidente du comité de jumelage, a pris le ferry le vendredi 8 avril à Roscoff pour arriver le lendemain matin sur le sol irlandais. Il a fallu une petite adaptation pour avoir le pied marin mais le plancher des vaches irlandais  semble aussi ferme que celui de la France et l'arrivée sur le sol irlandais a créé beaucoup d'excitation surtout l'arrivée à l'école lorsque toutes les familles d'accueil, avec leurs propres enfants étaient là. Le dimanche après-midi a été réservé à un accueil en chansons, danses et musique irlandaises mais les petits Guilvinistes n'ont pas été de reste lorsqu'ils ont chanté, sous la houlette de leur instituteur, Gérald Jéhanno, une petite chanson en anglais pour se présenter et une petite comptine en français.

>> Le lundi, les choses sérieuses ont commencé avec arrivée à l'école à 09h 20 jusque 14h pour les plus petits et 15h 30 pour les plus grands.

>>    Pendant ce temps, les adultes ont découvert, sous le soleil présent toute la semaine, les beautés du paysage irlandais environnant.

>> Le vendredi a été consacré à une après-midi de jeux pour les petits, les grands et ... les très grands puisque les parents ont voulu participer au tir à la corde !

>> Et déjà samedi.. il faut se préparer au départ. La semaine a passé très vite, trop vite pour beaucoup car ils ont pu se faire de nombreux petits copains, ont échangé les adresses mail et adresses Skype.

>> Heureusement la traversée sur le ferry était très calme et le fait que le Commandant vienne leur dire bonjour et leur prête sa casquette pour qu'ils deviennent tous Commandant de quelques minutes, a fait penser à autre chose... et le spectacle de magie a été... magique.

>> Adultes comme enfants ont été ravis de cette semaine qui fut une excellent expérience et parlent maintenant de la venue des petits Irlandais en 2017.

>> Il faudrait être une petite souris pour savoir ce qui sera dit au retour des vacances à l'école - une chose est certaine : on parlera beaucoup !

Festivities for Saint Patrick's Day 2016

Saint-Patrick. Un succès fou 

17 mars 2016

 

Au four et au moulin : une trentaine de bénévoles, sur les 78 adhérents du...

Au four et au moulin : une trentaine de bénévoles, sur les 78 adhérents du comité de jumelage, s'est mobilisée, samedi. Il a fallu refuser plus de 100 commandes.Samedi, la commune a porté haut les couleurs irlandaises et fêté, avec un peu d'avance, la Saint-Patrick. Aux manettes, le comité de jumelage Guilvinec-Schull (Irlande), ses amis et partenaires, dont le Malamok où les festivités se sont déroulées.

Authentique


C'est un repas typique irlandais, un authentique « bacon and cabbage and parely sauce » (jarret de porc au chou et sa sauce blanche persillée), que 155 convives avaient choisi de déguster sur place (72 avaient opté pour la même version à emporter). Un repas exclusivement mitonné par les adhérents, y compris le gâteau au citron. Une bonne trentaine de bénévoles étaient à pied d'oeuvre dès 8 h 30. La soirée a été très réussie, respectueuse de l'esprit irlandais, avec de la musique traditionnelle distillée par Seafood Chowder, les danseuses de Breizh Jiggers (dont certaines ont appartenu au groupe Clan d'Oiche), Avel Trez et le bagad An Dreizherien. L'hymne national irlandais a clôturé la soirée dans l'émotion. À noter par ailleurs que l'ambassade d'Irlande a affecté une subvention de 500 € à l'association pour le voyage des élèves de l'école Jean-Le Brun en avril.


© Le Télégramme

Pictures of irish show on saturday 12/3/16

Others activities around St Patrick's day

Pour démarrer les festivités le samedi 12 mars vers 15 heures, le groupe Avel Trez s'est produit en extérieur à l'entrée de la nouvelle supérette (enseigne CORSAIRE) pour en fêter la réouverture tant attendue !

Nouveauté cette année : une initiation au football gaélique était proposé le dimanche 13 mars vers 15 heures également aux enfants au stade "Amédé BIGUES" ! Cela a rendu les enfants particulièrement contents de cette initiation !

Saint-Patrick. Découverte du foot gaélique 

18 mars 2016

 

Une belle découverte dans la joie et la bonne humeur.

Une belle découverte dans la joie et la bonne humeur.Dimanche, le comité de jumelage Guilvinec-Schull (Irlande) a offert aux enfants un après-midi découverte du football gaélique sur le petit terrain du stade A.-Biguais. Une vingtaine d'enfants a répondu à l'appel et c'est avec beaucoup de plaisir et de tonus qu'ils ont découvert ce sport roi en Irlande. Il leur tarde déjà de partager de beaux matchs avec leurs petits amis irlandais. Outre les parents de ces enfants, dont certains se rendront en avril à Schull, de nombreux adultes, curieux, ont suivi les explications de Philippe Guerrier, adhérent du club Kerne de football gaélique de Quimper, créé en 2011 à Locronan. Un bel après-midi servi par une météo complice.

© Le Télégramme

Initiation to gaélic football and animation around the new supermarket

Fête de l'automne les 17 et 18 octobre 2015 : Création et Gourmandise

 

Haltegreveblanchetbo

Pour la balade gourmande, cinq haltes étaient prévues sur un parcours de longueur variable. Pas moins de 116 gourmets ont profité de la proposition.La Fête de l'automne, portée par Céline Cassar, parent d'élèves à l'école Sainte-Anne, et ses nombreux aides de camp, a battu son plein tout le week-end. Ces deux jours furent un joli moment de découverte artistique et gustative autour de la création artisanale et d'une balade gourmande. Ils étaient une vingtaine de créateurs à proposer leurs respirations et leur créativité. Il y avait, sans doute, un peu trop de créateurs de bijoux en tous genres, des authentiques créations réalisées en pierres fines et matériaux naturels jusqu'aux matériaux de récupération. Toutes étaient des pièces uniques. Les gourmands se sont fait plaisir au fil des cinq escales de la balade gourmande nourries de spécialités locales, mais aussi irlandaises et savoyardes, en synergie avec les deux comités de jumelage (Schull en Irlande et Sevrier en Savoie) et les entreprises locales aux produits savoureux. Ce ne sont pas moins de 116 personnes, adultes et enfants, qui ont répondu présent à la balade gourmande de dimanche, tandis que le salon des créateurs enregistrait une fréquentation continue tout le week-end. D'ores et déjà, le rendez-vous est pris pour une quatrième édition.


© Le Télégramme

 

Haltes Gourmandes

Salon des Créateurs

General meeting on thursday 26th of august 2015

Jumelage. Pérennité dans le mouvement 

À la barre du comité de jumelage : Evelyne Gunther (secrétaire), Françoise Le Tellier (présidente) et un nouveau trésorier, Éric Person.